Rendez-vous scientifiques - Le lien conjugal pendant la Grande Guerre

Cette conférence s’attache à décrire et à comprendre la façon dont les liens conjugaux vont se modifier alors que les couples n’ont plus que l’échange de lettres pour vivre leur intimité.

Rendez-vous scientifiques - Le lien conjugal pendant la Grande Guerre - Meaux

A la seule échelle de la France, entre 1914 et 1918, la séparation, vécue par au moins cinq millions de couples, fut une expérience intime mais largement partagée au plan collectif. Alors que le conflit les contraint à vivre à distance, la plupart des couples ont poursuivi leur vie commune par le biais de leurs seuls échanges épistolaires. Quelles formes ont pu prendre des relations amoureuses entièrement tournées vers l’écrit ? Et comment mesurer le poids de la guerre dans l’intimité conjugale pendant et après le conflit ?

Pas de retransmission sur notre page Facebook ou en live sur Youtube à la demande de l’intervenante.
En partenariat avec l’université inter-âges de Meaux

Intervenante :
Clémentine Vidal-Naquet est maîtresse de conférences à l’Université de Picardie Jules-Verne et membre junior de l’Institut Universitaire de France. Ses travaux portent sur la Première Guerre mondiale, sur l’histoire de l’intime et des sensibilités. Elle est l’auteure notamment de Couples dans la Grande Guerre. Le tragique et l’ordinaire du lien conjugal (Belles Lettres, 2014) et Correspondances Conjugales 1914-1918. Dans l’intimité de la Grande Guerre (Robert Laffont, 2014). Elle codirige la revue Sensibilités. Histoire, critique & sciences sociales (Anamosa).