Musique - Les audacieux

Dynamique et vivifiant, ce programme est placé sous le signe de la hardiesse et de l’aplomb de de la jeunesse ! Beethoven s’est d’abord imposé à Vienne en tant que pianiste.

Musique - Les audacieux - Meaux

C’est fort d’une réputation de virtuose bien établie qu’il présente ses premières œuvres au concert et à l’édition. Il a déjà trente ans lorsque sa Première Symphonie en ut majeur (1800) est interprétée en public.

Si Benjamin Britten n’a jamais eu la fulgurance de Beethoven au piano, il compose depuis son plus jeune âge. Il a vingt ans lorsqu’il écrit sa Simple Symphony (1934), une partition dans laquelle il rend hommage à sa propre adolescence en apportant de nouveaux développements à des fragments de musique composés pour le piano entre dix et treize ans. Ces pages joyeuses rendent toute la fraîcheur et la tendresse de ses jeunes années (Bourrée turbulente, Pizzicato taquin, Sarabande sentimentale, Final enjoué...).

• Benjamin Britten, Simple Symphony (17’)
• Dimitri Kabalevsky, Concerto pour violoncelle n°1 en sol mineur (16’)
• Ludwig van Beethoven, Symphonie n°1 en ut majeur (27’)

DISTRIBUTION
Direction : Stéphanie Childress
Violoncelle : Anastasia Kobekina