Musique classique - Tout un monde lointain

Le style de cette oeuvre est proprement inouï : le soliste émerge de la masse des instruments mais avec une élégance et une délicatesse qui font que cette musique ne semble être faite que de poésie et de rêve.

Musique classique - Tout un monde lointain - Meaux

Tout un monde lointain est un concerto pour violoncelle qui ne dit pas son nom, bâti comme une symphonie au titre évocateur emprunté à un poème de Baudelaire qu’Henri Dutilleux admirait profondément. L’oeuvre est créée en 1970 par le célèbre Mstislav Rostropovitch, dont le compositeur français admirait par-dessus tout la sonorité.

Dans la Troisième Symphonie (1886) de Saint-Saëns dédiée à Franz Liszt, c’est l’orgue qui tient un rôle de soliste sans toutefois l’affirmer totalement. Plutôt discret au début, il finit par éclater au grand jour, donnant l’impression d’un double orchestre triomphal.

Programme
Henri Dutilleux,Tout un monde lointain, concerto pour violoncelle (27’)
Camille Saint-Saëns, Symphonie n° 3 en ut mineur dite « avec orgue » (36’)