Un mois, une œuvre - Autour des portraits du poète briard Magu et sa femme

Dans le cadre du Printemps des Poètes et en partenariat avec le pôle Patrimoine de la Médiathèque Luxembourg.

Un mois, une œuvre - Autour des portraits du poète briard Magu et sa femme - Meaux

Tisserand de métier, Marie Éléonore Magu (1788-1860) est un poète de notre région. Il vivait et travaillait à Lizy-sur-Ourcq. Son premier recueil de poèmes fut publié en 1833 grâce à une souscription à laquelle participèrent la
plupart des notabilités du département de Seine-et-Marne. Dès lors, sa notoriété ne fit que s’accroître. En 1845, c’est George Sand qui préfaça une nouvelle édition de ses œuvres, le décrivant comme : « le plus naïf et le plus aimable de ces poètes nouvellement éclos au sein du peuple […]. Artisan rustique né au village, sachant à peine lire […]. Il s’inspirait de La Fontaine ; il avait deviné Béranger ; et sans atteindre ni l’un ni l’autre, il ne restait en arrière de personne dans la sphère de ses idées dans la nature de son talent. »