Concert - Sanseverino

Hommage à François Béranger.

Concert - Sanseverino - Meaux

« Être fan de Béranger, ça n’existe pas.
On n’est pas fan, lui-même vous en aurait dissuadé. Par contre, chanter ses chansons c’est possible, lui rendre un hommage sincère aussi [...]. Je m’en vais sur les routes en solo, colporter les chansons de François, dit « Beber ». Une guitare, un micro, une énorme envie de chanter... C’est tout. »
Sanseverino

En 2001, Sanseverino rendait déjà hommage à François Béranger dans son premier album solo, Le tango des gens. L’opus comportait une reprise : le Tango de l’ennui de Béranger. Une amitié naît entre les deux hommes.

Dans l’album The Beber Project Vol. 1 : Hommage à François Béranger, Sanseverino fait paraître en autoproduction treize morceaux choisis, reflets du savoir-faire de l’auteur de Natacha. Dans ce disque enregistré en acoustique, les chansons d’amour (La fille que j’aime, Le vieux, Pour ma grand-mère), se mêlent au blues (Y a que la foi qui sauve, Magouille blues, Y a dix ans, Blues parlé du syndicat). Elles font écho aux engagements profonds de Béranger (1937-2003), phare de la chanson contestataire des années 1970, qui n’a eu cesse de se réinventer.

« Cette formule dépouillée sert à merveille la princesse de la rue qu’est la chanson de Béranger. De sa voix rugueuse, le titi parisien met en lumière le blues et le folk qui irriguent le répertoire. »
L'Humanité


DISTRIBUTION

Concert de Sanseverino
Crédits photos © Cécile Richard

A découvrir

Voici quelques idées pour poursuivre