Visite du musée de la Grande Guerre et des champs de bataille de la Marne

Je ne sais pas pour vous, mais pour moi le mois de novembre c’est les feuilles qui craquent sous les pas, les après-midi frais et ensoleillés, les balades sous les arbres couleur feu, les soirées au chaud autour d’une bonne tasse de thé fumant ! C’est aussi le mois du souvenir et de la mémoire.

Comme chaque mois nous vous proposons une idée pour visiter Meaux ! En novembre je vous propose une journée autour de la Grande Guerre, testée et approuvée par mes amis parisiens venus passer un samedi à Meaux. Rien de plus simple avec le train direct au départ de la Gare de l’Est !

Je retrouve mes amis à la gare vers 10h, la journée promet d’être belle. Ils sont enthousiastes à l’idée de s’évader de la capitale pour la journée. Le soleil perce une légère brume qui fait encore un peu de résistance mais plus pour longtemps !

En route pour une visite du Musée de la Grande Guerre …

Entrée du Musée de la Grande Guerre

J’écoute avec amusement leurs réactions lorsque nous nous engageons sur le parcours sonore menant aux portes du musée. Ce n’est que le début de la découverte, le musée de la Grande Guerre a mis l’accent sur une scénographie innovante. Les billets en poche nous poussons la porte de l’exposition permanente, un court film de rétrospective nous plonge immédiatement dans la thématique. Puis la déambulation au sein du musée commence, l’excitation de nos retrouvailles a fait place à un silence passionné. L’impressionnante vitrine des soldats entrants en guerre fait son effet. Je les vois aller de vitrines en vitrines. L’un pointe du doigt le magnifique Blériot fixé au-dessus de nos têtes, l’autre reste coi devant les véhicules exposés dans la grande nef, puis ce sont les salles thématiques qui défilent : l’armement, les femmes et les familles dans la Grande Guerre, l’hôpital, l’artisanat de tranchée, l’incroyable exposition de costumes des pays belligérants, les américains dans la Grande Guerre… le musée se dévoile peu à peu. Le temps passe vite. Nous avions prévu 2h30 pour cette visite et nous voulons absolument voir l’exposition temporaire du Musée de la Grande Guerre « Soleil Blanc » inaugurée il y a quelques jours ! Il nous faut quitter l’exposition permanente, mais je sais que mes amis reviendront volontiers pour une seconde visite. Moi-même j’ai visité le Musée de la Grande Guerre de nombreuses fois et pourtant c’est avec un intérêt toujours renouvelé que je redécouvre ces objets chargés d’histoire.

Exposition temporaire du Musée de la Grande Guerre

Arrivés dans l’espace réservé aux expositions temporaires, c’est un baraquement en bois qui nous fait face. Nous entendons des clameurs. Des lumières s’échappent de cet endroit, elles éveillent notre curiosité. Nous entrons dans le baraquement et découvrons une table d’orientation militaire sur laquelle s’anime une carte d’état-major datant de 1918, issue des archives du musée. Des cubes métalliques nous permettent de nous déplacer sur cette carte et de faire évoluer l’environnement sonore et visuel qui s’adapte aux lieux et à leur mémoire. Des images sont projetées et nous plongent sans plus tarder dans une atmosphère étrange entre rêve et réalité… l’expérience est unique et artistique.  Elle clôture admirablement bien cette passionnante visite du Musée de la Grande Guerre.

Soleil Blanc

Réchauffés et requinqués par un bon déjeuner en centre-ville, nous attaquons plein d’entrain la suite de notre programme.

Nous partons visiter les champs de bataille de la Marne…

Mémorial Charles Peguy

Direction Villeroy. Je veux leur montrer là où le poète français Charles Péguy est tombé dans les premières heures du combat, le 5 septembre 1914, l’arme à la main, en montant au front avec son régiment. Un exemple de bravoure militaire qui émeut mes amis. Sur place on ne peut qu’imaginer la scène et peser le courage qu’il fallut pour avancer sur cette plaine découverte. Quelques mètres plus loin, en direction de Chauconin Neufmontiers, nous arrivons devant un monument appelé la Grande Tombe. Y sont inhumés de nombreux soldats morts au cours de la bataille et dont les corps ne furent pas rapatriés dans les cimetières militaires. Charles Péguy et les hommes de son régiment reposent là, côte à côte, ensemble jusque dans la mort. La Grande Tombe est l’une des dernières tombes collectives en France dans laquelle soldats et officiers sont ensevelis.

La visite des champs de bataille de la Marne se poursuit de villages en villages. Nous passons devant l’église Saint Barthélémy de Chauconin Neufmontiers puis au cimetière communal de Chambry, tous deux gardent des stigmates de ces combats violents. Puis nous arrivons à la Nécropole nationale de Chambry créée au lendemain de la première bataille de la Marne. Elle concentre les tombes individuelles creusées sur les lieux mêmes des combats et 4 ossuaires. De nombreux soldats inhumés en cet endroit restent toujours inconnus. Un peu plus loin, un petit cimetière regroupe les dépouilles de 1030 soldats allemands tombés au cours de la bataille de la Marne. Si l’endroit est peu étendu, c’est que les cimetières militaires constituent des territoires nationaux, il s’agissait donc, au lendemain de la Grande Guerre, de ne pas céder trop d’espace du territoire aux Allemands.

Notre Dame de la Marne

Puis nous faisons une halte au monument Notre Dame de la Marne à Barcy. Ce site hautement historique vit se dérouler de sanglants combats entre le 6 et 9 septembre 1914. Il est aujourd’hui devenu un bel endroit calme et serein. L’évêque de Meaux, Mgr Marbeau, promit le 8 septembre 1914 d’y élever un monument si la ville de Meaux était épargnée. Sa prière ayant été exhaussée, une Vierge à l’Enfant fût inaugurée le 9 juin 1924 pour célébrer le «Miracle» de la Marne. On peut y lire l’inscription : « Tu n’iras pas plus loin ».

Nous achevons notre visite des champs de bataille de la Marne par le Monument Américain qui surplombe le Musée de la Grande Guerre. Inauguré en 1932 ce monument de 26m de haut symbolise la Victoire de la Marne en représentant la France comme une mère spartiate, résolue au sacrifice de ses fils pour la patrie, mais aussi une mère douloureuse, dressée héroïquement le cœur saignant. Un bel endroit pour conclure cette journée forte en découverte et en émotion.

Mes amis doivent rentrer à Paris mais nous nous souviendrons longtemps de cette belle journée d’automne à Meaux. J’espère que vous aussi vous apprécierez cette idée de sortie en Pays de Meaux.

 

Disponible le 11 novembre ?

A votre tour de venir visiter Meaux en famille ou entre amis ! Le samedi 11 novembre la visite des champs de bataille de la Marne sera proposée en bus et en compagnie d’un guide conférencier. Il y aura également une visite guidée sur la cuisine dans la Grande Guerre à la Maison du Brie de Meaux et évidemment, le Musée de la Grande Guerre fêtera comme il se doit l’anniversaire de son inauguration. L’entrée sera gratuite ce jour-là et vous pourrez assister à une visite théâtralisée.

Vous préférez une autre date ?

Vous pouvez toujours vous lancer sur les traces de la première bataille de la Marne en suivant les instructions indiquées dans notre guide touristique ou en vous adressant à mes collègues qui vous accueillent tous les jours à l’Office de Tourisme !