Concert - Le sacre

Par l’Orchestre national d’Ile-de-France

Concert - Le sacre - Meaux

En 1913, c’est une détonation qui a lieu au Théâtre des Champs-Élysées quand est donné pour la première fois « Le Sacre du Printemps », le ballet d’Igor Stravinski avec une chorégraphie du célèbre Nijinski. Scandale, huées du public, incompréhension générale : il est vrai que cette musique primitiviste va chercher au fond de l’humanité ce qu’elle a de plus primal. Il s’agit d’un rituel durant lequel une jeune femme est offerte en sacrifice à une assemblée d’hommes.
Les rythmes sauvages, les polyrythmies incroyablement touffues de la partition en ont fait une des premières musiques de la modernité du XXe siècle.

En prélude à ce programme, « Eiréné » de Guillaume Connesson vient faire sa première française après une création au Concertgebouw d’Amsterdam en avril 2018. « Eiréné » fait référence à la déesse grecque de la paix : « J’ai voulu une étude du silence et des pianissimi. C’est un univers de touches de couleurs» dit le compositeur qui a toujours su orchestrer à merveille.

• Guillaume Connesson Eiréné (8’)
• Ludwig Van Beethoven Concerto pour violon en ré majeur (42’)
• Igor Stravinski Le Sacre du Printemps (33’)

Direction : Tito Muñoz, Violon : Caroline Goulding