Conférence - Traumatismes psychiques de guerre

« Les leçons du conflit 1914-1918 ».

Conférence - Traumatismes psychiques de guerre - Meaux

Confrontés à l’horreur et à la violence inouïe du conflit, les soldats de la Grande Guerre sont marqués à vie par l’épreuve des champs de bataille. Certains développent des troubles psychiques de guerre. En 14-18, une première tentative de regroupement de ces symptômes est réalisée sous les vocables de «psychoses et névroses de guerre ». Cependant, les mécanismes générateurs de ces troubles sont très controversés. Alors que les premiers essais thérapeutiques s’élaborent, l’intérêt pour cette pathologie s’éteint progressivement.

En revenant sur le développement de ces traumatismes de guerre en 1914- 1918, Olivier Farret retrace le long chemin qui a mené à la reconnaissance des blessures psychiques à la fin du XXème siècle et à une progressive prise en charge des militaires comme des civils.

Conférence programmée par l’Université Inter-Âges

Qui est Olivier Farret ?

Ancien élève de l’École « Santé Navale » de Bordeaux, ancien Chef du Service d’hépatogastroentérologie de l’Hôpital d’instruction des armées Bégin,Olivier FARRET est désormais médecin général inspecteur et médecin des hôpitaux des armées.

Élevé dans la mémoire de ses aïeux Morts pour la France (son grandpère est tué en 1917 au Chemin des Dames et l’un de ses frères en 1918), il s’est particulièrement intéressé à l’histoire de la Grande Guerre.

Président de l’Association des amis du Service de santé des armées au Val-de-Grâce, il est aussi administrateur de la Société des amis du musée de l’Armée.